Maladies chez le jeune

Troubles alimentaires

Se préoccuper de son image corporelle est courant dans notre société. Mais, à quel moment se préoccuper de son poids et de ce qu’on mange se transforme en une dangereuse obsession considérée comme un trouble alimentaire?

Les troubles alimentaires se traduisent par des habitudes et comportements problématiques et envahissants par rapport à la nourriture, l’image du corps et le poids. Ils dissimulent habituellement d’autres problèmes et sont étroitement liés à l’estime de soi et le contrôle, plus que l’alimentation. Ils peuvent d’abord être des moyens de faire face à des problèmes personnels, mais avec le temps, ils créent plus de problèmes qu’ils n’en règlent. Il n’est pas rare que les gens ayant des troubles alimentaires aient d’autres problèmes de santé mentale comme la dépression, l’anxiété ou l’abus d’alcool et de drogue.

Il existe quatre types de troubles alimentaires reconnus médicalement:

  • L’anorexie mentale : se priver de nourriture et avoir une préoccupation face à son image corporelle et son poids, avoir une obsession pour les aliments, perception de soi déformée.
  • La boulimie mentale : Une personne ayant la boulimie mentale mange, mais se purge après avoir mangé. Plus courante que l’anorexie, on y retrouve un cycle continu d’hyperphagie incontrôlable (prise importante et compulsive de nourriture) suivie d’une purge (évacuation des aliments du corps) dans le but d’éliminer les effets de l’hyperphagie; des vomissements forcés et une utilisation de laxatif, de régime, etc.
  • L’hyperphagie boulimique : Une personne ayant l’hyperphagie boulimique à de fréquents épisodes de consommation excessive d’aliments, souvent de malbouffe et souvent en cachette. Elle peut vivre un sentiment de perte de contrôle pendant ces épisodes ainsi que des émotions négatives une fois l’épisode terminé. Ce trouble ne comprend pas les purges qui accompagnent la boulimie.
  • Les troubles alimentaires non spécifiés : Certains comportements alimentaires causant beaucoup de détresse ne cadrent avec aucun des trois principaux types de troubles alimentaires. On parle alors de troubles alimentaires non spécifiés.

Sources : Comprendre les troubles alimentaires et trouver de l’aide (cmha.ca)

Menu