Maladies chez le jeune

Troubles de personnalité limite

Le trouble de la personnalité limite (TPL) est un problème de santé mentale grave, chronique et complexe. Les personnes qui en sont atteintes ont de la difficulté à contenir leurs émotions ou à maîtriser leurs impulsions. Elles sont extrêmement sensibles à ce qui se passe autour d’elles et peuvent réagir avec des émotions intenses aux changements dans leur milieu. On dit de ces personnes qu’elles vivent dans une douleur émotionnelle constante, les symptômes du TPL étant les conséquences de leurs efforts pour composer avec cette douleur.

Il est difficile, mais faisable, de poser un diagnostic de TPL chez des jeunes de 18 ans et moins. Il est considéré que pendant la période de l’enfance et de l’adolescence, la personnalité est en construction. On observe donc des comportements qui sont susceptibles de disparaître et d’autres qui s’installent de manière progressive. On parlera alors de « trait du trouble de personnalité limite ». Les premiers signes de TPL apparaissent à la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Dans certains cas, il se peut qu’il n’y ait aucun signe avant-coureur qui indiquerait aux parents que quelque chose ne va pas, et dans d’autres, la situation et les réactions durent depuis plusieurs années.

Signes et symptômes

Les types et la gravité des symptômes du TPL peuvent varier d’une personne à l’autre parce que les gens ont des prédispositions et des expériences différentes, et les symptômes peuvent varier avec le temps. Les symptômes suivants sont les plus courants :

  • épisodes intenses, mais de courte durée, de colère, de dépression ou d’anxiété; peur intense d’être seul ou abandonné et instabilités dans les réactions lors d’une séparation d’une personne significative
  • sentiment de vide associé à la solitude, les relations interpersonnelles sont très fragile, car une personne avec un TPL agit de façon impulsive et est émotionnellement instable avec son entourage. L’image de soi qui peut changer en fonction des personnes avec qui la personne atteinte de TPL se trouve;
  • Des comportements impulsifs et dangereux, de l’automutilation sans idée de suicide, jusqu’à 75 % des personnes atteintes de TPL s’automutilent au moins une fois; 10% mettent fin à leurs jours.

Sources : Trouble de la personnalité limite | CAMH // Le_trouble_de_le_personnalité_limite.pdf (aqpamm.ca) // Coup_d_oeil_sur_le_trouble_de_la_personnalité_limite.pdf (iujd.ca)

Menu